Santé

La santé est un trésor

La santé est un trésor ; c’est la plus grande richesse que les mortels puissent posséder. …
On accorde généralement trop peu d’attention à la conservation de la santé, et l’on oublie que mieux vaut prévenir que guérir. …
Notre œuvre a un caractère essentiellement pratique. Nous devons nous souvenir que l’homme a non seulement une âme à sauver, mais aussi un corps. Notre tâche suppose bien plus que de prononcer des sermons. Notre œuvre exige que nous nous penchions sur les maux physiques des personnes avec lesquelles nous entrons en contact. Nous devons faire connaître les principes de la réforme sanitaire, et faire comprendre à nos auditeurs qu’ils ont une part à faire pour se maintenir en bonne santé. …
Le Seigneur désire que nous obéissions aux lois de la santé et de la vie. Il exige que chacun prenne bien soin de son corps afin qu’il soit maintenu en bonne santé.
… Etant donné que l’esprit et l’âme s’expriment au moyen du corps, l’énergie mentale et l’énergie spirituelle dépendent dans une grande mesure de la robustesse et de l’activité de ce corps ; tout ce qui favorise la santé physique favorise également le développement d’un esprit solide et d’un caractère équilibré. Sans la santé, personne ne peut concevoir clairement ses obligations envers soi-même, ses semblables, son Créateur, ni, à plus forte raison, s’en acquitter entièrement. Il faut donc veiller sur la santé aussi attentivement que sur le caractère. A la base de tout effort d’éducation il devrait y avoir une connaissance assurée de la physiologie et de l’hygiène. …
Notre corps est constitué d’éléments renfermés dans la nourriture que nous absorbons. Nos tissus sont soumis à une usure constante ; le moindre fonctionnement d’un organe produit une détérioration, et la réparation s’en effectue grâce à l’alimentation. Chaque organe requiert donc sa part de nutrition ; le cerveau, les os, les muscles, les nerfs exigent chacun la leur. N’est-il pas merveilleux, ce procédé par lequel nos aliments sont transformés en sang, et ce sang employé à restaurer les tissus usés par le travail ? Jour et nuit, inlassablement, il apporte la vie et la force à chaque nerf, à chaque muscle, à chaque tissu. … Manger des aliments qui ne produisent pas du sang efficace, c’est agir au mépris des lois de notre organisme et c’est une violation de la loi de Dieu. La cause engendre l’effet. La souffrance, la maladie et la mort constituent la sanction de ce laisser-aller. …
La maladie est l’effort de l’organisme pour rétablir un équilibre rompu par la violation des principes qui régissent notre être physique. Il faut donc premièrement en rechercher la cause, écarter les mauvaises habitudes et supprimer les conditions insalubres. Puis, on aidera la nature à éliminer les impuretés et à rétablir l’état normal de l’organisme. …
En tant que peuple, nous nous sommes vu confier l’œuvre qui consiste à faire connaître les principes de la réforme sanitaire. D’aucuns pensent que la diététique ne vaut pas la peine d’être incluse dans leur travail d’évangélisation. Ils commettent là une grave erreur. La Parole de Dieu déclare : “Soit que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.” 1 Corinthiens 10:31. Le sujet de la tempérance sous tous ses aspects a une place importante dans l’œuvre de la rédemption. …
Dieu nous a parlé par l’Écriture, ainsi que par les Témoignages adressés à l’Eglise et les ouvrages qui nous ont aidés à comprendre les devoirs qui nous incombent aujourd’hui. …
Nous vous invitons à retrouver tous ces concepts de la santé extraits des livres d’Ellen G. White, Conseils sur la nutrition et les aliments, Le ministère de la guérison, Tempérance chrétienne, … sur le site egwwritings.org