QUAND NOUS FAISONS DES ERREURS

YHWH ELOHIM
01/05/2016
UN RAYON DE LUMIÈRE SUR LE SABBAT
10/05/2016

Les erreurs font partie de nos vies. Nous nous sommes habitués à vivre avec la  possibilité de commettre des erreurs, mais nous devons admettre que certaines d’entre elles sont plus importantes que d’autres.

Nous remarquons des erreurs dans la médecine, dans les lois, dans la politique, etc. … certaines de ces erreurs coûtent beaucoup d’argent et le pire c’est que d’autres nous coûtent même la vie. Quand nous pensons aux plus grandes erreurs de l’histoire, nous pourrions faire une longue liste.

Les choses changent lorsque nous commettons des erreurs. Nous sommes habitués la plupart du temps à ne voir que les fautes des autres, les considérant comme plus grandes que les nôtres. Mais il y a des fautes tellement évidentes que nous ne pouvons réparer.

Vous êtes-vous jamais sentis dans cette situation? Combien de fois, quand nous étions enfants, avons-nous essayé de réparer le bocal en verre ou l’objet en porcelaine que nous avions cassé ? Combien nous nous sentions malheureux parce que nous ne pouvions rien faire du tout !

La plupart des gens aimeraient avoir une « machine à remonter le temps » pour corriger les mauvais moments, mais il est trop tard pour revenir en arrière.

Adam et Eve ont commis la plus grande erreur de leur vie quand ils ont décidé de manger le fruit défendu ; ils ont certainement eu le désir de revenir en arrière et oublier ce jour dramatique quand ils ont commis le péché, mais il était trop tard.

Plus ils ont essayé de couvrir leur péché, plus ils se sont éloignés de Dieu.

Abraham mentit au roi Abimélec (Genèse 20 : 1, 2), et il y eut de mauvais résultats.

David prit Bath-Shéba comme femme, et il en subit les conséquences. (2 Samuel 11 et 12).

Il y a de nombreux cas dans la Bible ; lorsque nous analysons les réactions, nous en trouvons deux principales :

Il y a ceux qui reconnaissent leurs fautes et ceux qui les couvrent.

Que devons-nous faire lorsque nous commettons des fautes ?

La réaction la plus commune est de voir que de nombreuses fois nous essayons de réagir rapidement pour couvrir l’erreur, mais aussitôt que nous couvrons notre faute, cela devient pire encore, voilà la raison pour laquelle la première chose à faire est de prier Dieu, et non de chercher une issue de secours, mais de confesser notre péché. Nous devons demander à Dieu le calme et la paix.

Nous ne devons pas agir en vertu des émotions ; nous devons réfléchir à la situation réelle et quelle est notre véritable erreur. La façon dont nous confessons nos erreurs est importante parce que nous devons reconnaître le mal que nous avons fait, et nous devons présenter des excuses pour ces erreurs spécifiques. Il ne faut jamais essayer de cacher notre faute, cela ne ferait qu’empirer le problème.

Il existe différentes manières pour demander pardon à quelqu’un, mais nous sommes en danger de faire comme le monde fait, en exprimant tout simplement une formule pour effacer notre fâcheuse situation le plus rapidement possible. Selon la vérité biblique, lorsque le Saint-Esprit œuvre dans notre cœur nous ressentons la vraie repentance. Si nous nous sommes repentis, nos paroles viennent du cœur, et nous laissons les conséquences entre les mains de Dieu. Il se peut que les autres nous aient déjà pardonnés, mais nous ne nous sommes pas pardonnés nous-mêmes. Le pardon biblique est complet et efficace.

Parfois, nous devons vivre avec les conséquences de nos péchés, mais Dieu promet de nous donner la force de continuer.

Chers frères et sœurs, considérons les paroles de David dans le Psaume 32 : 1-6 : « Heureux celui à qui la transgression est remise, à qui le péché est pardonné ! Heureux l’homme à qui l’Eternel n’impute pas d’iniquité, et dans l’esprit duquel il n’y a point de fraude ! Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, je gémissais toute la journée ; car nuit et jour ta main s’appesantissait sur moi, ma vigueur n’était plus que sécheresse, comme celle de l’été. Je t’ai fait connaître mon péché, je n’ai pas caché mon iniquité ; j’ai dit : J’avouerai mes transgressions à l’Eternel ! Et tu as effacé la peine de mon péché. Qu’ainsi tout homme pieux te prie au temps convenable ! Si de grandes eaux débordent, elles ne l’atteindront nullement. »

Je vois dans les erreurs de David l’occasion d’être sauvé, parce que son exemple nous fait voir à quel point l’amour de Dieu accompagne le pécheur. En fait, notre attitude doit être d’apprendre de nos erreurs. Si nous pensons au Psaume de David, ce qu’il a vraiment écrit est un cantique de son expérience. Ce cantique nous est parvenu à vous et à moi aujourd’hui pour réconforter nos vies. Peu importe ce que nos problèmes peuvent être aujourd’hui, peut-être que nous ne comprenons pas pourquoi nous passons par cette tribulation ; Dieu peut en faire quelque chose du passé pour que nous l’utilisions pour notre croissance spirituelle.

Que le Seigneur nous aide à accepter nos erreurs et à les résoudre d’après sa volonté. C’est mon vœu et ma prière. Amen !

Pasteur Yapci Trujillo