PRENEZ SOIN DE VOTRE ESPRIT

IL SIGILLO DI DIO
01/12/2018
PRENDITI CURA DELLA TUA MENTE
01/01/2019

La citadelle de tout l’être

Prendre soin de l’esprit est l’obligation sacrée de chaque chrétien, car c’est par lui que nous communiquons avec Dieu et avec notre prochain, que nous prenons des décisions de vie ou de mort, que nous aimons, que nous ressentons, que nous rêvons, que nous sommes heureux ou tristes. Le Seigneur nous invite à protéger cette citadelle de l’être tout entier, le centre des opérations du corps humain : « Garde ton cœur[esprit] plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. » Proverbes 4 : 23. Cela semble un ordre logique, facile à comprendre et à mettre en pratique, mais ce n’est pas comme cela ; la plupart des gens ne savent pas comment prendre soin de leur esprit et personne ne viendra s’occuper de notre esprit à notre place. Nous devons prendre la décision de nous procurer toutes les ressources qui contribuent à la santé de notre cerveau, car il s’agit d’un trésor précieux ; si nous le faisons, nous serons de meilleurs époux/ses, parents, amis, professionnels, citoyens …

En contact avec la Parole

Nous devons savoir que les accidents vasculaires cérébraux constituent la deuxième cause de décès dans le monde. La Fédération mondiale de neuro­logie nous dit que de toutes les causes de maladie, 13% sont dues à des lésions cérébrales.

L’esprit peut nous faire jouir d’une meilleure santé ou au contraire aggraver  notre état général, car il « régit l’être humain tout entier. Tous nos actes, bons ou mauvais, ont leur source dans l’esprit. » – Pour un bon équilibre mental et spirituel, vol. 1, p. 72.  Tout comme le corps est fortifié par l’exercice, l’esprit est fortifié lorsqu’on l’habitue à penser, en particulier sur les choses sacrées. La mémoire, le jugement, la perception doivent se développer harmonieusement et posséder toute leur vigueur.

Le meilleur moyen de renforcer l’esprit est de le mettre en contact avec la vérité sacrée contenue dans la Bible. Il est logique que si Dieu inspira la Bible pour notre bien, nous devons nous familiariser avec ses pages. En étudiant et en incorporant dans notre vie les vérités que nous découvrons, l’intellect sera renforcé, la perception spirituelle sera affinée, l’œuvre du Saint-Esprit nous permettra de comprendre les choses éternelles et de les percevoir sous un jour plus lumineux. Les grands réformateurs comme Luther firent de la Bible leur source d’études à laquelle ils buvaient tous les jours pour fortifier leur âme. Ils devinrent des hommes uniques en ce monde et menèrent à bien de grandes réformes sociales, religieuses, éducatives et politiques, grâce à leur familiarité avec le message de Dieu. Lorsque nous sommes unis à Dieu par la prière et l’étude de sa Parole, il nous fait participer à sa gloire, à son amour infini. L’esprit est illuminé par la vérité et le bonheur et l’espérance deviennent nos alliés.

Prendre soin des avenues de l’âme

Pour ne pas nuire à l’esprit, les avenues de l’âme doivent être fermées aux choses vulgaires et au péché. C’est une de nos obligations. Nous devons assumer notre décision de choisir les thèmes qui seront bénéfiques à nos pensées et façonner notre caractère. Gardons à l’esprit qu’il existe une loi spirituelle que nous ne pouvons ignorer : « Une loi de notre nature intellectuelle et spirituelle veut que nous soyons changés par ce que nous contemplons. L’esprit s’adapte graduellement à l’objet qu’il observe. Il finit par ressembler à ce qu’il aime et révère. » – Pour un bon équilibre mental et spirituel, vol. 1, p. 341.Cela signifie que nous sommes transformés par ce que nous contemplons ou entendons. Si nous passons du temps à regarder des choses banales, le résultat sera une vie banale. Si nous contemplons des scènes impures, nous vivrons des vies entachées. Si nous regardons la violence, nous serons violents. Si nous aimons les histoires romantiques irréelles, nous édifierons notre vie matrimoniale sur le sable et le résultat sera la souffrance et des expériences amères. Si nous habituons notre esprit à écouter de la musique vulgaire, nous ne pouvons pas nous attendre à ce qu’elle élève notre esprit. C’est quelque chose d’inévitable.

85% des émissions de fiction à la télévision contiennent de la violence. Un enfant qui a l’habitude de contempler des scènes violentes ne reculera pas lorsqu’il verra un autre enfant être maltraité. La même chose arrive chez les adultes, nous sommes influencés par ce que nous contemplons tous les jours. Les réactions violentes génèrent des attitudes violentes, en particulier lorsqu’elles sont justifiées pour la défense des droits des plus démunis, la justice, l’amitié et autres. Lorsque l’esprit contemple la violence à la télévision, il ne la reçoit pas comme une fiction mais comme une réalité ; ce qui signifie qu’il ne fait aucune différence et réagit comme si ce qu’il voyait était réel. C’est ce qui explique l’augmentation de la violence dans nos sociétés, car il y a de plus en plus de violence dans les médias.

Ted Bandy, tristement célèbre, un des plus grands tueurs en série de femmes aux États-Unis, a avoué son penchant pour la pornographie pendant son adolescence. Il est arrivé à un point où il a voulu être le protagoniste des scènes qu’il voyait et ne s’est pas contenté seulement de relations charnelles mais est passé à des choses plus intenses. Cet homme a avoué avoir violé et tué 30 femmes, bien que l’on croie qu’il y a eu beaucoup plus de victimes. Il a été exécuté le 24 janvier 1989. Comme c’est terrible ! Cela a été un calvaire pour toutes ces jeunes filles qu’il a tuées de manière sadique et aussi pour les familles qui ont souffert de la perte de leurs êtres chers. Imaginons quelle vie différente Bandy aurait pu mener s’il avait pris soin de son esprit et évité de méditer sur ces sujets dégradants. Il en va de même pour des milliers et des milliers de délinquants qui, à un moment de leur vie, ont décidé d’alimenter leur esprit avec le mal. On sait que la plupart des prisonniers pour crimes sexuels sont des consommateurs de pornographie.

Il me semble totalement paradoxal, contradictoire et incompréhensible que la diffusion de tout ce matériel destructeur et diabolique qui inonde le réseau Internet et les autres moyens de communication ne soit pas contrôlée. Pourquoi, si un viol est un crime terrible, est-il montré dans les films avec la justification qu’il s’agit d’une fiction ? L’esprit ne le discerne pas et c’est comme s’il contemplait un viol réel. Il semble que tout a à voir avec l’argent, le sexe vend : rien qu’aux États-Unis, deux films pornographiques sont produits toutes les heures ; les marchés qui rapportent le plus de dividendes sont la drogue, la pornographie, les armes … J’espère que chaque chrétien prendra la décision ferme de ne pas contempler le mal : « Je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux. » Psaume 101 : 3.

Habitudes saines

Les gens pensent qu’une maladie comme une grippe, un mal de dos ou une éruption cutanée n’a rien à voir avec l’esprit ; mais ils ont tort. Toute  maladie est liée à l’état mental de l’individu et peut être aggravée, ou soulagée et guérie dans certains cas. « Les rapports qui existent entre l’esprit et le corps sont très intimes. L’un souffre-t-il ? l’autre en est affecté. Une bonne conscience et la satisfaction d’avoir fait du bien à autrui rendent l’esprit heureux et joyeux. Il en résulte une réaction salutaire qui produit un effet tonique sur le système tout entier. La bénédiction de Dieu est un excellent remède, et ceux qui se dépensent pour le bonheur de leurs semblables constateront qu’ils reçoivent de merveilleux bienfaits dans leurs cœurs et dans leurs vies. » – Témoignages pour l’Église, vol. 1, pp. 202, 203.

Les habitudes saines, une bonne alimentation, l’exercice et la foi en Dieu sont bénéfiques pour l’esprit. Les neurotransmetteurs sont responsables du bon fonctionnement de notre corps. Par exemple, la sérotonine est connue sous le nom d’hormone du bonheur, car si elle n’est présente qu’en faible concentration alors apparaissent la dépression et les obsessions. La sérotonine influence la digestion, le contrôle de la température corporelle, la régulation du cycle sommeil-éveil, etc. La dopamine influence la coordination des mouvements musculaires, la régulation de la mémoire, les processus cognitifs d’apprentissage et la prise de décision. L’adrénaline contrôle les mécanismes de survie ; ce qui la rend très importante dans les situations de stress. Elle régule la pression artérielle et le rythme respiratoire. D’autres neurotransmetteurs remplissent d’autres fonctions essentielles à la vie. Mais que se passe-t-il lorsque nous modifions le fonctionnement de ces substances et comment sont-elles altérées ?

Nos habitudes peuvent affecter le cerveau, comme par exemple la consommation d’alcool, de café, de tabac, de drogues et une mauvaise alimentation. Selon le docteur Richard J. Wurtman, neuro-endocrinologue au Massachusetts Institute of Technology, une fois que les aliments sont décomposés en éléments nutritifs individuels dans le tube digestif,“ils pénètrent dans le sang et circulent dans le cerveau. Là, quelques-uns pénètrent dans les neurones du cerveau et influencent la production de neurotransmetteurs … le cerveau – explique le Dr Wurtman – n’est pas au-dessus de tout, comme le pensaient de nombreux chercheurs, mais il est également très influencé par le type de nourriture que nous ingérons.” – Selectiones1984, p. 48.

C’est pour cela que le Seigneur nous a donné une lumière extraordinaire avec la réforme sanitaire. La plume inspirée nous dit : « Pour savoir quels sont les meilleurs aliments, il faut étudier le régime donné primitivement par Dieu à l’humanité. Celui qui a créé l’homme et connaît ses besoins avait indiqué à Adam comment il devait se nourrir. … Les céréales, les fruits, les oléagineux et les légumes sont donc les aliments choisis pour nous par notre Créateur. » – Le ministère de la guérison, pp. 250, 251.

Promouvoir le bien

Nous vivons dans un monde où l’égoïsme et le mal abondent. Nous, chrétiens, devons aller à l’encontre, par notre exemple, de ces éléments destructeurs de la société. Faire le bien, comme nous l’enseigne la Parole, profite à notre esprit : « Éloigne-toi du mal, et fais le bien ; recherche et poursuis la paix. » Psaume 34 : 14. « La satisfaction éprouvée lorsqu’on fait du bien stimule l’esprit et se répercute dans l’organisme tout entier. Tandis que le visage des hommes bienveillants rayonne de bonne humeur et exprime l’élévation morale de leur esprit, celui des hommes égoïstes et mesquins est abattu, déprimé et sombre. Leurs déficiences morales se lisent sur leur visage. » – Pour un bon équilibre mental et spirituel, vol. 2, p.414.

Lorsque nous sommes en harmonie avec les lois du Créateur, tout notre être en profite car l’esprit reçoit une puissance spéciale qui affecte positivement tout notre organisme. C’est comme lorsque nous achetons un appareil et que nous le faisons fonctionner conformément aux normes du fabricant. Ne pas le faire signifierait que l’appareil durera moins longtemps. « Le sentiment de faire le bien est le meilleur remède pour des corps et des esprits malades. La bénédiction de Dieu pour celui qui en est l’objet est la santé et la force. Une personne dont l’esprit est serein et satisfait en Dieu est sur le chemin de la santé. » – Pour un bon équilibre mental et spirituel, vol. 2, pp.420, 421.

Nos journées sont caractérisées par le fait que chaque individu vit dans sa bulle. Il y a des voisins qui vivent dans le même immeuble depuis plus de vingt ans et ne se connaissent toujours pas. La tendance humaine est de se replier sur soi-même et d’oublier les autres. Mais autre est le principe biblique : « Et n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. » Hébreux 13 : 16.

« Beaucoup d’invalides croient que chacun leur doit secours et sympathie, alors que ce dont ils ont besoin c’est de détourner leur attention d’eux-mêmes et de penser aux autres. » – Le ministère de la guérison, p. 219.

Conclusion

Que le Seigneur nous aide à exercer notre esprit pour le bien, à le consacrer pour servir et aimer Dieu et notre prochain. Nous devons l’éduquer à comprendre les vérités éternelles. Jésus nous a donné l’exemple, son but était de faire la volonté du Père qui l’envoya dans le monde ; il passa sa vie à faire du bien à l’humanité souffrante et attirer l’esprit de ses auditeurs sur des sujets célestes était son plaisir. Ferons-nous de même ? Que Dieu vous bénisse. Amen.

Pasteur José V. Giner
Novembre 2018