NOUVELLE NAISSANCE

LE BUT DE LA VIE
01/02/2018
IL RIPOSO DI DIO
01/02/2018

« Ne t’étonne pas que je t’aie dit : Il faut que vous naissiez de nouveau. » Jean 3 : 7.

Croyons-nous pleinement à ce qui nous a été révélé à propos de la nouvelle naissance ? Le Christ a présenté le besoin absolu de la nouvelle naissance pour devenir participants du royaume des cieux. C’est dans le plan de Dieu pour celui qui croit. Tous les êtres humains à partir du moment de leur conception sont charnels. Aucun homme ne nait spirituel. C’est pourquoi cet événement béni doit avoir lieu pour que l’homme puisse changer de charnel à spirituel. « Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu. » 1 Corinthiens 15 : 50.

Mais une vie spirituelle ne peut naître dans l’homme si auparavant certaines choses ne se réalisent. Celles-ci nous sont révélées dans la Parole écrite de Dieu. Les bonnes caractéristiques que nous avons héritées de nos parents, et tout ce que nous avons acquis, comme l’éducation, la culture intellectuelle, l’exercice de la volonté, ne peuvent régénérer l’homme. Mais c’est grâce à l’œuvre bénie du Saint-Esprit qui conduit l’homme pécheur à contempler l’incroyable sacrifice, l’Agneau de Dieu crucifié. Le Christ fait pour lui ce qu’il n’est pas capable de faire seul pour Dieu.

« La notion d’après laquelle il suffirait à l’homme de travailler à développer le bien qui est naturellement en lui est une erreur fatale. » – Vers Jésus, p. 28.

Comme le fœtus dans le sein maternel reçoit tous les éléments nécessaires, et se forme jour après jour et se développe, ainsi est la nouvelle naissance de l’homme. L’heure bénie arrive quand il nait de nouveau spirituellement comme un nouveau-né qui demande « le lait spirituel » qui est la Parole de Dieu. « Il boit » et grandit « à la mesure de la stature parfaite de Christ. » Ephésiens 4 : 13.

Dieu engendre les gens pour une nouvelle vie selon sa volonté, « par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures. » Jacques 1 : 18.

L’image de la bonne semence de la parabole qui nous est présentée, nous aide à comprendre comment cet événement merveilleux se réalise, comme aussi ce qui l’entrave. La bonne graine tombe, vit et croît. Malgré cela le diable cherche par tous les moyens à annuler le don béni de la vie nouvelle et de la croissance. Son œuvre est d’apporter la mort là où Dieu donne la vie fructueuse.

Il tend des pièges pour entraîner à la mort là où Dieu donne la vie. Notre Dieu nous a accordé la logique, afin qu’en suivant ses instructions, nous gardions la foi et nous goûtions tous les jours son intervention merveilleuse sur nous. C’est vraiment triste quand la mort survient là où une nouvelle vie aurait pu croître, une vie spirituelle.

Ce n’est que lorsque nous recevons constamment la lumière de la justice et de l’amour de Dieu et que ses paroles restent en nous, que nous grandissons. « Jésus, de son côté, nous exhorte à considérer ‘comment croissent les lis’. Ce n’est ni à leurs soucis, ni à leurs préoccupations, ni à leurs efforts que les plantes et les fleurs doivent leur croissance, mais à la puissance vivifiante de Dieu. Par ses efforts ou son chagrin, l’enfant ne peut rien ajouter à sa taille.

Votre zèle et vos labeurs sont tout aussi inutiles en ce qui concerne la croissance spirituelle. La plante et l’enfant croissent en s’incorporant les éléments nécessaires à leur subsistance : l’air, le soleil, la nourriture. Jésus-Christ est à ceux qui se confient en lui ce que ces dons de la nature sont à la vie végétale et à la vie animale. » – Vers Jésus, p. 105.

Le Christ est notre Sauveur pour que nous ne flétrissions pas. Nous sommes complètement dépendants de Jésus-Christ. Grâce au Christ, nous sommes aimés de Dieu, comme plantés le long de la rivière. « Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point : Tout ce qu’il fait lui réussit. » Psaume 1 : 3.

Nous sommes entre ses mains soyons donc reconnaissants et ne nous laissons pas entraîner par les obstacles. Personne et rien ne peut nuire à ce que Dieu a commencé en nous quand nous nous maintenons dans la foi. Demeurons dans sa Parole qui est riche en instructions. Prions comme ses enfants nés de nouveau et destinés à l’éternité. Dieu nous aime tant et il ne laissera personne ni rien empêcher ce qu’il est en train d’accomplir pour notre croissance. Il expulse toute puissance ennemie masquée ou dévoilée. Il connaît les siens comme il connaît aussi les ennemis de ses serviteurs. Quand la nouvelle vie commence dans le cœur, le désir de Dieu est de l’achever. L’homme qui nait à nouveau spirituellement, nait pour se développer. La gloire appartient à Dieu seul. Amen.

Eusebios Karavanas, Xanthi, Grèce