L’AMOUR

UN TIZZONE
17/04/2019
L’AMORE
01/03/2020

La distorsion de l’amour

Ce mois-ci nous méditerons sur le concept de l’amour et nous prendrons le texte de Paul : « L’amour ne périt jamais. » 1 Corinthiens 13 : 8, v. Darby.

Parler de l’amour est un défi difficile, pourquoi ? Parce que c’est l’un des mots et l’un des concepts les plus utilisés de manière incorrecte. À force de nous éloigner de Dieu et de son dessein, nous nous sommes également éloignés en tant qu’humanité de l’amour authentique qui vient du Créateur. En d’autres termes, ce que nous ressentons en tant qu’amour n’est rien d’autre qu’un pâle reflet ou une expression grossière de l’amour authentique qui émane des profondeurs de Dieu.

Aujourd’hui, il est normal d’entendre le mot ‘amour’ dans notre société. On trouve ce mot dans les films de Hollywood ; les jeunes gens l’utilisent ; on le retrouve dans les romans, mais est-ce le genre d’amour qui satisfait et élève celui qui l’exprime ?

 

L’amour de nos jours n’est rien de plus qu’un concept abstrait qui ne prend pas racine parmi les gens, car presque tout le monde cherche son propre intérêt, l’égoïsme imprègne tout et c’est l’ennemi numéro un de l’amour authentique. Notre amour est conditionnel et nous ne l’exprimons que lorsque cela nous convient ou quand nous le jugeons approprié. C’est surprenant et incroyable combien il est facile de cesser d’aimer les êtres humains. Jetons seulement un coup d’œil à l’institution du mariage. Devant l’autel, le couple promet de s’aimer jusqu’à ce que la mort les sépare, mais plus de la moitié des couples divorcent avant même que la mort ne les sépare. N’est-ce pas un paradoxe ? Ils se sont promis l’amour éternel, mais n’ont pas pu tenir leur promesse parce que ce n’était pas le véritable amour.

 

Sentiments et décisions

Le texte qui nous sert de base à la méditation nous dit que l’amour ne périt jamais. Si le couple s’est promis un amour éternel et que soudain cet amour se termine c’est parce qu’ils ne se sont jamais aimés. L’amour n’est pas une émotion ou un sentiment, et se confond facilement avec ceux-ci. Une émotion ou un sentiment n’est pas un guide sûr pour savoir si nous sommes en phase avec le véritable amour ou non. Les émotions changent comme le temps, elles sont instables et peuvent se manifester ou non. On ne s’enthousiasme pas toujours avec la même musique, on n’est pas toujours de la même humeur, on ne vibre pas toujours d’émotion avec la même parole qui hier nous a donné tant de plaisir.

La vie ne peut pas être basée sur des émotions et des sentiments, elle doit se concentrer sur des décisions et des principes. Nous ne défendons pas la thèse selon laquelle nous ne devrions pas avoir d’émotions et de sentiments. Nous sommes des êtres émotionnels, Dieu nous a créés de cette façon. Mais après le péché, les émotions ne sont pas un guide sûr. Nous devons aller à la Parole pour savoir si nous sommes en accord avec Dieu ou non. Notre nature pécheresse peut nous jouer des tours, nous faisant croire que quelque chose est bon alors que cela nous fait du mal. C’est pourquoi le guide sûr est la Parole de Dieu, invariable, féconde, puissante, hier, aujourd’hui et pour toujours.

 

Je ne me suis pas basé sur mes émotions pour éduquer mes enfants, mais sur des décisions que j’ai prises chaque jour. Combien de fois on n’a pas envie de se lever pour calmer les enfants quand ils pleurent ! Cependant, cela doit être fait. Parfois, il arrive que l’on doive faire un travail qui ne plait pas, un voyage qui n’inspire pas, une visite désagréable, mais on doit le faire parce que c’est nécessaire. On décide de faire ce qui est correct parce que c’est correct, tout simplement. Le sentiment ou l’émotion peuvent être en harmonie avec la décision, mais parfois ils ne le seront pas, alors le devoir devra prévaloir. Il faut  le faire et on le fait, que cela plaise ou non. Combien de personnes aimeraient de pas aller travailler tous les matins, mais ils y vont !

L’amour est une décision, pas une émotion, bien que la décision d’aimer puisse être chargée d’une émotion saine mais elle ne doit pas en dépendre. Je décide d’aimer ma femme toute la vie et je concentre toutes mes énergies, efforts, pensées et décisions sur le respect et la préservation de cette décision. Le principe biblique me dit que l’amour ne périra jamais, il ne doit donc jamais cesser d’exister dans ma vie et je vivrai selon cette maxime, dans les bons comme dans les mauvais moments. Je décide d’aimer et avec l’aide de Dieu je vis pour accomplir mon but sacré, qui doit être invariable. N’est-ce pas ce que les époux promettent devant Dieu, le pasteur et la congrégation lorsqu’ils se promettent de s’aimer jusqu’à ce que la mort les sépare ?

 

L’amour authentique et la loi de Dieu

Si nous voulons boire de l’eau pure, nous devons nous rendre à la source d’où provient le liquide cristallin. Il en est de même avec le véritable amour, nous devons aller à la source et cette source est Dieu. La Bible nous enseigne que ‘Dieu est amour’ (1 Jean 4 : 8), et que l’amour a été démontré dans toute sa grandeur en Jésus. La vie du Sauveur était une expression incontestable et unique de l’amour authentique. Tout ce qu’il a fait, pensé et exprimé était imprégné d’amour. En fait, cet amour était une manifestation de son obéissance à la loi de Dieu. Peu de gens parlent de la loi de Dieu comme de la loi de l’amour, ils mettent plutôt l’accent sur la justice de la loi mais pas sur l’amour que la loi exprime. Si nous l’examinons bien, nous verrons que la loi est une invitation à aimer Dieu (les quatre premiers commandements) et notre prochain (les six autres) et l’apôtre Paul enseigne que l’amour est l’accomplissement de la loi (Romains 13 : 10).

 

De nombreuses églises enseignent que la loi est un joug difficile à porter et que nous ne sommes pas obligés de nous y soumettre, qu’elle faisait partie de l’ancienne dispensation et que Jésus l’a annulée à la croix. Comment le Sauveur peut-il annuler ou abroger à la croix la loi de l’amour ? C’est tout simplement impossible ! Christ a accompli la loi parce qu’il aimait son Père par-dessus tout et son prochain comme lui-même. Quel sens aurait l’annulation de la loi ? Aucun, mais bien le contraire. Il était nécessaire qu’avec la mort du Christ la validité de la loi fût confirmée, puisque le Sauveur est mort parce que l’homme a transgressé la loi et que Christ devait faire l’expiation pour lui. Si la loi avait pu être annulée après la mort de Jésus, elle aurait pu être annulée avant et empêcher la mort du Seigneur. En fait, si la loi n’existait pas, personne ne saurait s’il pèche ou non car le péché est la transgression de la loi (1 Jean 3 : 4).

Ainsi, lorsque nous parlons d’amour, nous parlons d’obéissance à notre Père. L’amour agape, qui vient de Dieu et se manifeste chez ses enfants, n’est pas une émotion, car les émotions passent. Ce n’est pas un sentiment car ceux-ci changent aussi, c’est une décision qui est maintenue dans le temps et respectée avec l’aide de Dieu. Un des attributs de Dieu est l’immuabilité : « Car je suis l’Éternel, je ne change pas » Malachie 3 : 6, et chaque chrétien ferait bien de demander à Dieu l’aide pour reproduire cet amour dans nos vies, en particulier en ce qui concerne la manifestation d’un amour authentique envers notre Sauveur et notre prochain.

 

Conclusion

Prenons le cas de notre Seigneur Jésus. Le Sauveur nous a tellement aimés qu’il a décidé de venir dans ce monde pour donner sa vie pour chacun de nous. ‘Il a décidé’, ce n’était pas une impulsion, une inspiration émotionnelle du moment, non, c’était une décision qu’il a prise dans son esprit divin et qu’il a toujours respectée. L’amour de Jésus est incontestable, immuable, incommensurable tant dans son incarnation, son ascension que dans son œuvre d’intercession. Il nous aime malgré que nous ne le méritions pas, et même quand parfois nous nous détournons de lui. Son amour est une décision divine, prise dans son cœur de Dieu ; elle ne sera jamais modifiée, ni altérée, ni changée. Il nous aime parce que c’est sa décision.

Une dernière chose pour résumer, chaque émotion et sentiment doivent passer par le crible de la Parole de Dieu, s’ils résistent à l’épreuve, il n’y a rien de mal à en avoir. Je peux avoir une émotion profonde chaque fois que je pense à ma femme, mes enfants, mes petits-enfants, mes amis, mes frères, etc. Je peux ressentir une émotion devant un coucher de soleil ou une cascade majestueuse. Cela n’a rien de mal. Je devrais surtout avoir beaucoup d’émotion quand je pense à la grandeur, la profondeur et l’amour de Jésus qui a donné sa vie pour moi. C’est quelque chose de noble et édifiant.

 

Chers frères et sœurs, la capacité à respecter une décision doit être cultivée par la prière, l’étude de la Parole, la méditation, le dévouement envers les autres. Si vous avez décidé d’aimer Dieu, restez fermes (Hébreux 10 : 23). Si vous avez décidé d’aimer quelqu’un et de fonder un foyer, aimez-vous toujours, même dans les situations les plus complexes. Nous ne devons pas oublier que le véritable amour « ne périt jamais. » Amen.

Pasteur José Vicente Giner
Mars 2020