DIEU DIT

LA JUSTICE DE CHRIST
01/10/2018
DIO DISSE
01/10/2018

La parole de Dieu faisant autorité

Je suis toujours en admiration lorsque j’entends dans les Écritures la voix de Dieu faisant autorité. Depuis les premières paroles de la Genèse jusqu’à l’Apocalypse, elle est présente avec puissance et gloire. Avant que ce monde ne fut créé, la Divinité planifiait chaque détail de ce qu’allait devenir la planète Terre et de ce que serait la race humaine. L’œuvre de la création commença et pendant six jours, la voix faisant autorité du Créateur fut entendue (Genèse 1). L’expression utilisée par l’auteur de la Genèse est « Dieu dit » Genèse 1 : 3. Le psalmiste faisant allusion à cet événement, déclara : « Car il dit, et la chose arrive ; il ordonne, et elle existe. » Psaume 33 : 9. Comme c’est extraordinaire !

Peut-être qu’ici, Dieu est présenté comme s’il était un être humain, parlant comme nous parlons, et quel est le problème ? Celui qui nous a créés nous a accordé le don de la parole. Celui qui a fait l’être humain avec ce don ne posséderait-il pas cette faculté ? (Psaume 94 : 9). « Dieu dit » évoque la puissance infinie du Créateur. Je peux « dire » mais quoique je dise, je ne formerai jamais avec ma parole un seul grain de sable. « Dieu dit » nous enseigne que la parole de Dieu faisant autorité est capable de tout et que non seulement cette terre, mais aussi l’immense univers dont nous ne savons pratiquement rien, fut modelé par sa puissance concentrée dans sa parole (Psaume 33 : 6). Pouvez-vous imaginer Dieu donnant des ordres et que toutes  choses apparaissent à partir de rien ? Tel est le Dieu que nous servons.

Cela signifie que ma compréhension humaine ne peut pas saisir le concept selon lequel il suffit de prononcer une parole pour que la matière vienne à l’existence, de manière ordonnée et que des mondes et des étoiles soient créés avec leurs caractéristiques, leurs satellites, leurs formes, leurs contenus et leurs lois (Hébreux 11 : 3). Dieu a fait en sorte que cela soit accepté par la foi dans notre nature déchue. Nous devons donc avoir la foi pour admettre l’origine divine de toutes choses, sinon nous nous perdons dans les théories absurdes de l’évolution.

La parole devenue chair

Jésus possède cette parole toute-puissante, montrant ainsi qu’il est Dieu ; personne ne possède cette parole dans tout l’univers, seul Dieu (Jean 1 : 3, 10). Dans l’évangile, Jésus est présenté comme « la Parole », « Logos » (Jean : 1). Cher lecteur, Jésus est la Parole de Dieu rendue audible, car il est devenu chair (Jean 1 : 14) afin que tout être humain, sans exception, puisse connaître la pensée du Père à notre égard. Personne ne saurait ce qui s’est passé au ciel, que le diable existe, quels sont les plans de Dieu pour les humains, ce que devons-nous faire pour vivre notre vie selon le plan du Créateur et quelles sont les conditions pour hériter de la vie éternelle, si Jésus n’avait pas « parlé ».

La parole a deux phases : la phase pensée et la phase exprimée. Jésus est la « Parole exprimée de Dieu ». C’est pourquoi il a dit : « Comme le Père me connaît et comme je connais le Père. » Jean 10 : 15. Nous serions dans une angoisse extrême si Jésus n’était pas venu dans ce monde, car nous ne saurions rien des pensées de Dieu et il n’aurait pas pu offrir sa vie pour être notre substitut.

Tout ce que Jésus enseigna quand il était sur cette terre a été rapporté dans la Bible. L’Ancien Testament est aussi son œuvre, car c’étaient les enseigne­ments de Jésus donnés aux prophètes avant de s’incarner, c’était comme le prélude de sa grande œuvre rédemptrice : « Recherchant soigneusement quand, et en quel temps, l’Esprit prophétique de Christ qui était en eux, rendant par avance témoignage, déclarait les souffrances qui devaient arriver à Christ, et la gloire qui les devait suivre. » 1 Pierre 1 : 11, version Martin.

Sa Parole est notre lampe

En fait, la Bible s’appelle « la parole de Christ » Colossiens 3 : 16, « paroles de vie » Actes 7 : 38, version Martin, « la parole de Dieu » Luc 11 : 28, « La parole de vie » Philippiens 2 : 15, « Les paroles de l’Éternel » Psaume 12 : 6, etc.

La Bible est donc la parole de Dieu faisant autorité, ce n’est pas un livre commun, écrit pour nous divertir, mais pour nous éclairer et nous guider sur le chemin de la vie ; pour nous montrer la porte étroite par laquelle nous devons entrer afin d’accéder au ciel (Psaume 119 : 105). Le Seigneur Jésus a dit qu’il était la lumière du monde (Jean 8 : 12) ; par association avec le texte précédent, nous comprenons que la Parole qui illumine le fait grâce à Jésus, la lumière de l’humanité qui se reflète dans chacune des pages sacrées.

Nous avons reçu le mandat divin d’éclairer le monde (Matthieu 5 : 14) ; l’œuvre de « l’autre ange » d’Apocalypse 18 consiste à éclairer la terre de sa gloire ; cela signifie que chaque fille et chaque fils d’Adam doit bien connaître la Parole de Dieu pour pouvoir la transmettre. Mais comment pouvons-nous éclairer notre prochain si nous ne recevons pas au préalable les rayons du Christ émanant de la Bible ? Comment pouvons-nous « donner la lumière » si nous vivons dans les ténèbres parce que nous ignorons le message des Écritures ? Bien que nos sociétés chrétiennes aient beaucoup changé, l’ignorance de la Parole continue à prévaloir, contrairement à ce qu’on pourrait s’attendre puisque la diffusion de la Bible augmente dans le monde entier, à l’opposé de ce qui se passait au cours des siècles précédents.

Avons-nous conscience de l’importance de prendre les Écritures et de les sonder chaque jour ? En elles se trouve la parole de Dieu faisant autorité dirigeant notre pérégrination à travers ce monde. La même parole qui a créé les cieux et la terre nous parle à travers les Saintes Écritures. Il y a toujours eu des gens qui appréciaient la Parole inspirée à sa juste valeur : « Or ceux-ci étaient plus nobles que ceux de Thessalonique ; et ils reçurent la parole avec toute bonne volonté, examinant chaque jour les écritures pour voir si les choses étaient ainsi. » Actes 17 : 11, version Darby.

Les Béréens étaient plus nobles que ceux de Thessalonique parce qu’ils acceptaient la Parole de Dieu, la Parole était leur guide, leur boussole orientée au nord, le sens de leur vie. Si aujourd’hui l’humanité faisait de même, nous aurions un autre genre de monde, parce que la Parole de Dieu fait autorité, elle a le pouvoir de nous transformer si nous suivons ses enseignements : « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre. » 2 Timothée 3 : 16, 17.

Plan satanique

Le plan de l’ennemi de la Parole de Dieu est que nous perdions notre confiance en elle, que nous doutions, que nous mettions d’autres choses avant l’amour pour la lecture de la Parole. Pendant des siècles, Satan persécuta ceux qui la lisaient. Maintenant, voyant que ce n’est plus possible parce que les gens ont facilement accès à la Bible, il a inventé des moyens de divertir les gens, de les occuper jusqu’à épuisement avec des choses qui les éloignent de la Parole de Dieu. Puisque c’est l’unique chemin en vue de notre salut (Romains 10 : 17), combien d’âmes seront perdues pour ne pas avoir accepté la Parole.

Un autre plan maléfique de Satan est de confondre le message des Saintes Écritures. D’un côté, il y a ceux qui disent que l’Ancien Testament est obsolète, donnant validité seulement au Nouveau Testament, et ceux qui disent que la Bible n’est pas fiable car, au fil du temps, les traductions ont déformé son message. De l’autre côté, il y a une classe de personnes, dans une position plus dangereuse, ce sont ceux qui déforment la Parole inspirée et veulent faire croire que Dieu a dit quelque chose qu’en réalité il n’a pas dit. Il suffit de citer les chrétiens qui nient la divinité du Christ ou ceux qui disent que le Saint-Esprit est un pouvoir et non un être personnel, ou qui enseignent que le jour de repos est le dimanche au lieu du Sabbat, etc. etc. etc.

Notre engagement

Il est urgent que chacun de nous, engagé avec Dieu et son église, fasse une expérience plus profonde et authentique en sondant la Parole de Dieu ! Lorsque la grande tromperie s’élèvera dans le monde entier, selon la Parole de Dieu, les gens seront obligés de faire des choses contre leur conscience sous peine de mort, comme le dit Apocalypse 13, alors on verra quelle sorte de foi chacun aura cultivée.

Le mésestimé Luther et ses compagnons de milice spirituelle furent obligés d’accepter les faux enseignements de l’église au pouvoir, mais leurs doctrines ne pouvaient être soutenues par la Parole de Dieu. « Seulement les Écritures » était la devise de ces hommes courageux. Beaucoup payèrent de leur vie car ce que le Seigneur dit était tout pour eux, sa parole ayant autorité. Ils apprirent du Christ qui, confrontant lui-même le diable, enseigna que ce qui est dit par la Parole de Dieu a beaucoup plus de pouvoir que ce que peuvent dire les conciles, les traditions des hommes, la philosophie, la culture ou la religion : « Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » Matthieu 4 : 4.

Aujourd’hui et maintenant, Dieu nous invite à recevoir sa Parole et à la vivre : « Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs, … » Hébreux 3 : 15. « Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous. » Philippiens 4 : 9.

« Saisissons avec plus de netteté la valeur des vérités de la Parole de Dieu et le danger de consentir à nous en laisser détourner par le tentateur. » – Le ministère de la guérison, p. 388.

« La Bible est le Livre des livres. Elle vous apportera la vie et la santé. C’est un tranquillisant pour les nerfs et elle communique une fermeté d’esprit et des principes solides. » – Conseils pour l’École du Sabbat, p. 12.

Puisse le Seigneur nous aider à savoir écouter sa voix, la discerner et l’aimer au milieu de la confusion et l’agitation de ce monde. Seule sa parole faisant autorité peut nous rendre vraiment libres et donc heureux. Que Dieu vous bénisse. Amen.

Pasteur José V. Giner
Octobre 2018