AIMANT LA JUSTICE

I NOSTRI INVISIBILI ALLEATI
01/07/2016
NOS ALLIÉS INVISIBLES
01/07/2016

 

Dans Matthieu 6 : 33, Jésus a donné des instructions et une promesse : « Cherchez premièrement son royaume et sa justice ; et tout cela vous sera donné par surcroît. » Cet enseignement bien connu a des implications profondes à notre époque, car les derniers événements avant l’avènement de Jésus progressent rapidement.

Comparez ce texte avec l’instruction donnée par Moïse et répétée par le Christ : « Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force ». « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le grand commandement. » Deutéronome 6 : 5 ; Matthieu 22 : 37, 38.

Une personne peut-elle aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa force, et de tout son esprit sans aimer la justice ? Le royaume de Dieu et sa justice sont une seule et même chose. Ils englobent Celui qui est. Quand Moïse plaida, « Fais-moi voir ta gloire ! » L’Eternel répondit : « Je ferai passer devant toi toute ma bonté, et je proclamerai devant toi le nom de l’Eternel … » Exode 33: 18, 19. Ainsi, la réponse à la question doit être, « Non ». Mais que voit-on dans le monde d’aujourd’hui ?

Le grand adversaire des âmes utilise tous les moyens possibles pour détourner l’attention des habitants de ce monde de ce qui est plus important – leur destinée éternelle. Il suffit de regarder dans votre propre foyer, dans votre main ou dans votre poche. Qu’y a-t-il ? Des médias électroniques – de la musique, une messagerie instantanée, des médias sociaux, des applications, des nouvelles, des vidéos, des films, et tous les genres possibles d’invitation et de publicité – dans un flot ininterrompu  sur votre ordinateur, votre tablette, et votre téléphone cellulaire. Les fournisseurs de médias canalisent des films défiant Dieu, des talk-shows, et des divertissements directement dans le foyer. Chaque espèce d’idolâtrie et de mal est aisément à portée de main. Pendant ce temps, des technologies plus nombreuses et plus rapides sont développées chaque jour pour augmenter la quantité d’information et de médias disponibles. Et ces choses évoluent rapidement des pays développés aux régions sous-développées du monde.

Alors que beaucoup de ces moyens peuvent être et sont utilisés pour faire progresser l’évangile et partager une information d’une excellente valeur éducative, à chaque tournant se cachent les séductions d’un monde plein d’une méchanceté et d’une perversion incroyables, telles que la vie même des enfants et des jeunes est en danger.

Alors qu’un avertissement doit être donné afin de faire attention à nos propres habitudes d’écoute, et de protéger les enfants et les jeunes sous nos soins, les parents et les organismes d’application de la loi ne peuvent faire que très peu pour les garder à l’écart des rapaces. Il suffit d’un seul moment d’inattention pour être attiré dans quelque sorte de piège et cela peut causer une ruine financière, physique, émotionnelle, et surtout spirituelle. Ce qui peut sembler parfaitement innocent aujourd’hui peut demain se transformer en un piège.

Aucun Chrétien ne doit se tromper en pensant qu’il est en mesure d’éviter d’entrer en contact avec ces dangers pour le corps, la pensée et l’esprit. Et plus encore, les environnements sociaux dans de nombreux pays sont devenus si dangereux à cause de la guerre, du trafic de drogue, des conflits religio-politiques, et du fanatisme religieux que les gens par millions prennent des risques énormes juste pour survivre en fuyant leur pays d’origine, créant la plus grande crise de l’immigration depuis la Deuxième guerre mondiale. Jusqu’à présent, 4 millions de personnes ont fuit rien que de la Syrie.

C’est certainement une bénédiction d’appuyer sur l’interrupteur et d’éteindre les médias. Une bénédiction additionnelle est d’aller vivre avec sa famille hors des villes. Mais le monde a dépassé le point où l’on peut fermer les portes et les volets des fenêtres. Des lois sont promulguées qui menacent les valeurs fondamentales de la justice, et ces affronts au Christianisme s’accélèrent. Partout où l’on se tourne, il y a une nouvelle menace pour ce qui était reconnu comme ayant du bon sens et étant juste il y a quelques années. Les écoles ne sont pas sûres, et les gouvernements imposent de plus en plus de restrictions à la liberté religieuse – « oublier la liberté religieuse » semble être le nouveau slogan, surtout appliqué aux Chrétiens.

Qu’est-ce qui va mettre un terme à cela ? Il est clair que les systèmes humains sont incapables de résoudre les problèmes moraux, même s’ils le voulaient, car l’immoralité devient la nouvelle norme alors que les saints principes de Dieu sont délibérément mis de côté ; déjà les types de divertissements populaires les plus abominables, sont considérés comme acceptables. Avec le temps, la pornographie deviendra la nouvelle norme. Sans aucun doute les églises et les organisations religieuses se lèveront pour essayer de prendre les choses en main ; mais cela ne produira que plus de mal, comme en témoignent les atrocités commises au nom de la religion qui ont augmenté au Moyen-Orient seulement au cours des deux dernières années. Le mal engloutit ou détruit la droiture.

Voilà comment il en était dans les jours de Noé et Lot. Aujourd’hui, il en est de même. « L’idolâtrie de l’Occident » – les sports, la mode, les divertissements, la musique, la science faussement ainsi nommée, et une grande partie de l’enseignement supérieur – dans laquelle la violence, l’immoralité, le spiritisme et le blasphème règnent avec suprématie contre la parole sacrée, attirent de nombreux Chrétiens vers des événements idolâtres et des films défiant Dieu. Pendant ce temps, les gens ne semblent pas remarquer qu’ils deviennent ce dont leur esprit se nourrit.

« Le Christianisme qui cédera à l’influence du monde, et se conformera à ses principes et ses coutumes, est considéré avec faveur par les hommes qui sont les ennemis de Dieu. Mais quand la nécessité pour la sainteté du cœur et de la vie est présentée, alors le monde estime que ses droits sont en danger. Lorsque l’église réprimande les folies de la mode, les amusements démoralisants, l’extravagance, et l’auto-indulgence ; lorsque le Christianisme est spirituel, positif, sérieux, et agressif – alors l’opposition du monde sera excitée. » – Signs of the Times, 15 septembre 1881.

Néanmoins, il y a des gens aujourd’hui qui « seront éveillés pour sonder les Ecritures, pour prier pour savoir ce qui est vrai, et ils ne demanderont pas en vain. Des anges de Dieu pourvoiront à leurs nécessités. Beaucoup de ceux qui sont en harmonie avec la vérité, dont le cœur est plein de paix et de joie à cause de la lumière pour ces derniers jours, ont reçu leur connaissance des pages que d’autres ont rejetées. Ceux qui sont sensibles aux preuves de la vérité céderont aux convictions de l’Esprit de Dieu. Comme les nobles Béréens, ils sonderont chaque jour les Ecritures pour voir si ces choses sont vraies, et ils se convertiront à Dieu.

« Satan n’est pas oisif ; il considère ses chances, et profite de chaque occasion pour gagner des âmes  pour son camp. Il sème sans cesse son ivraie dans tous les cœurs qui ne sont pas barricadés par la vérité. Le peuple de Dieu est dans un état de sommeil ; ils ne discernent pas les opportunités favorables pour gagner des âmes ; ils laissent passer ces opportunités. Il m’a été montré que Satan gagne du terrain. La loi de Dieu par l’intermédiaire des agents  de Satan sera annulée dans notre pays dont on vante la liberté ; la liberté religieuse prendra fin. » – The Home Missionary, 1 février 1890

Par conséquent, surtout maintenant, aimer la justice est la clé pour ne pas être englouti par le monde. De Jésus, il est écrit : « Au milieu de l’impureté, le Christ a maintenu sa pureté. Satan ne pouvait la tacher ni la corrompre. Son caractère a révélé une parfaite haine pour le péché. » – Signs of the Times, 10 mai 1899.

Considérez le nénuphar. « Le nénuphar qui, dans quelque mare pleine de vase, environné de mauvaises herbes et de saletés, enfonce ses racines jusque dans le sable pur et, trouvant là de quoi vivre, élève à la lumière une fleur parfumée et immaculée, nous révèle le secret d’une vie sainte. » – Education, p. 133.

Le mal ne peut influencer ceux dont les pensées et les énergies se concentrent sur la droiture. En même temps, le soutien surnaturel est absolument nécessaire – les saints anges, le Saint-Esprit, le nom de Jésus, la parole sacrée, et la vérité mise en pratique dans la vie.

« Que tous ceux qui voudraient acquérir les éléments d’un bon caractère ne se lient qu’à des personnes sérieuses, réfléchies et pieuses. Ceux qui désirent travailler pour l’éternité, et qui en ont évalué le prix, doivent choisir de bons matériaux. S’ils emploient des poutres vermoulues, s’ils se contentent de caractères défectueux, leur construction est vouée à la ruine. Que tous prennent garde à la manière dont ils bâtissent. La tempête des tentations fondra sur l’édifice et, s’il n’est pas solidement construit, il ne supportera pas l’épreuve.

« Grâce au contact de ceux qui vivent en harmonie avec de bons principes, même les plus insouciants apprendront à aimer la justice. Par la pratique de ce qui est juste, ils verront se développer dans leur cœur un dégoût pour tout ce qui est vil, commun et en désaccord avec les principes de la Parole de Dieu. » – Le foyer chrétien, p. 450.

Que Dieu accorde que tous ceux qui lisent ces lignes aimeront la droiture – et L’aimeront.

Barbara Watts

Article paru dans The Sabbath Watchman, novembre décembre 2015